13/04/2024

EUROCUP 2023 à LONDRES

C’est au sein de ‘’The Brunel University of London’’ que la UK Carrom Federation organisait du 4 au 6 août dernier, la 25ème Eurocup de Carrom : the Silver Jubilee.

92 participants seulement cette année, au lieu des près de 120 habituels, sûrement à cause du prix prohibitif de la prestation et des problèmes de visa pour les ressortissants ne possédant pas de passeport européen. 

C’était les bras chargés de trophées que nous avions quitté la Pologne en 2022, c’est les mains vides que nous repartons d’Angleterre cette année ! What happened ? I’m gonna to tell you …

   Déjà, c’est seulement 12 Français qui ont fait le déplacement jusqu’en Angleterre, sans une seule fille et sans minot : donc les titres de meilleur jeune et de féminine ne nous étaient pas accessibles ! Ensuite, les mains vides est un point de vue un peu négatif, nous accrochons tout de même la troisième place en team event et le titre de vice champion d’Europe en simple.

C’est pas négligeable ça ! Mais comparé à la moisson de l’an dernier, le bilan reste modeste.

Le team event (7 équipes)

    L’équipe avait choisi de privilégier les simples pour Pierre en 1, Mouraly en 2 et faire jouer la paire Kévin/Kugathas en double. Premier match contre le fantôme (nombre impair d’équipes cette année, sans la Serbie). France vs Pologne : Pierre gagne de justesse 25-22 contre Sylvester, Mouraly perd Bartek (ils avaient inversé 1 et 2 les malins) et le double français gagne. Contre la république Tchèque, Pierre et Mouraly, obligés de jouer au moins un double dans le tournoi, s’associent et laissent Kévin et Kugathas en simple. 3-0 pour nous.

Après la pause méridienne, La France joue l’Italie : Pierre gagne Nicolo mais Mouraly perd Gianluca (ils avaient aussi inversé) et la paire italienne Ayesh/Amitha s’impose. Victoire de l’Italie. Contre l’Allemagne Pierre gagne Johannes pendant que Mouraly perd Tobias (le même coup que contre l’Italie). Kévin et Kuga gagnent leur double, ouf ! La Suisse n’alignant que 3 joueurs, Pierre s’impose contre Carlito en simple pendant que la paire Mouraly/Kévin disposait de leurs homologues suisses. Dernier tour décisif contre les Anglais, en cas de victoire, le titre devenait accessible. La paire française s’impose brillamment face aux numéros 1 et 2 anglais (Muna et Aniket). Mouraly perd contre Sandesh et Pierre qui menait pourtant 20 à 8 se fait remonter pour perdre 20-21 contre Natvar. Perdu… La France termine 3ème derrière l’Angleterre et L’Italie. Les enseignements : une paire Kévin/Kuga solide et performante qui a fait plus que le job mais des matchs en simple plus compliqués du fait des inversions systématiques des équipes adverses qui anticipaient Pierre en n°1.

Le double (32 paires engagées)

   EN double, le top 5 est occupé exclusivement par les paires anglaises. La première paire française Yoann Olivier et Nishanta se place 6ème, suivis de Benoît/Francisco 7ème, Yoann Pidial/PaTrice 8ème. Une finale victorieuse pour la jeune paire Khan Emran associé à Abdin Ansar qui n’est autre que le fils du champion anglais Abdin Karnal, multiple vainqueur de l’Eurocup en simple.

Le simple (92 joueurs)

   Un tournoi très relevé cette année, du notamment à la présence de 26 anglais et le reste du gratin européen. Le tournoi s’est déroulé sans heurts entre des joueurs très fair-play et respectueux des règles. A noter les 2 slams : 1 de Gianluca, le numéro uno italien, pendant le team event et un par Pierrot en tournoi.

   Un parcours en demi-teinte pour nous joueurs de la team, qui avions donné beaucoup la veille pour honorer leur place dans l’équipe nationale. Des destins divers pour les membres de la délégation française. A noter la magnifique 6ème place de Yoann Olivier qui s’offre du très lourd dont une victoire contre Francisco et un nul face à Bartek, futur champion d’Europe. Il perd uniquement contre Carlito, Pierre et Nazrul. Quel tournoi de la part du réunionnais qui jouait seulement sa deuxième compétition !

   En finale, Pierre Dubois (France) défendait son titre face à Sasinski Bartek (Pologne), la revanche de la finale de l’an passé qui avait vu la victoire du Français. Le tournant du premier set se joue sur un time contre Pierre (légitime 17′ tassées) sur le dernier pion du dernier board. Suivi d’une réaction fulgurante de notre champion avec un 25-0 pour prendre la même dans l’autre sens 0-25 à la belle. Du jamais vu. Félicitations à Bartek, un très GRAND champion.

   Bravo à notre équipe nationale pour sa belle troisième place sur le podium, échouant d’un rien face à des teams européennes particulièrement aiguisées cette année. Un grand merci et bravo à Pierre Dubois pour sa deuxième place en simple et nous avoir fait rêver jusqu’en finale, le titre te reviendra sous peu.

   C’était l’Eurocup 2023 à London. Vivement la Serbie l’année prochaine.

Voir le classement et résultats du simple et du double.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *